Retour au menu
Dernière édition MMIV Noûs 11 - Minuit
Drame
       
 
Avis aux dramaturges (Contre la tentation d'en faire un drame).
 

En présence d'un problème, la difficulté peut tourner au drame, et paralyser l'action : du calme, comme toujours, et surtout pas de panique !
Il n'y a pas lieu d'exagérer la difficulté, ni pour soi, ni par excitation ou inflation rhétorique. Si tant est qu'il y ait problème, il doit être pris en compte dans une juste proportion. À quoi bon se faire une montagne de je ne sais quoi et de presque rien ? Enfin, si le mal est fait, il n'est plus à faire.

Plus un être est intelligent, moins il conçoit de drames...
 

 Plus un être est intelligent, moins il conçoit de drames. Il m'arrive quelquefois de penser que c'est la fonction première de l'intelligence, de dissiper les drames. Ainsi le soleil dissipe les nuées, et le héros solaire extermine les monstres, ces monstres que sont les faux drames. 

 
 
   
 
   
 
 
   
 
 
   
 
 
   
 
 
   
 
 
   

 

   
H. Montherlant (1895-1972), Carnets, XIX, 1930-1931 ; Gallimard,  Pléiade  : Essais, 1963, p. 992.
 
   

 

En haut de page